Présentation La Méthode Brumont

Alain Brumont - La méthode Brumont
Alain Brumont - La méthode Brumont
Des vignobles situés au sommet des collines, chaque parcelle étant séparées par un bois. Ceci afin d'éviter les contaminations d'une vigne à l'autre.

Les étendues de vignes de plusieurs milliers d'hectares contiguës sont en effet massivement contaminées et souvent négativement influencées par les méthodes culturales du voisin.

« Je suis l'un des rares à ne pas employer d'insecticides »

Alain Brumont





L'utilisation uniquement d'eau de source prélevée dans ses collines boisées, non polluées grâce à l'environnement idéal et privilégié de la Gascogne.





La préservation de la flore naturelle

Le labour à outrance ou le désherbage en totalité a pour finalité de provoquer un appauvrissement et une stérilisation des sols.

Le vignoble d'Alain Brumont possède les deux tiers de sa surface enherbée par une flore ancestrale. Celle-ci est protégée et coupée uniquement au moment où elle a fini de donner sa graine, afin d'assurer son renouvellement millénaire. L'intérêt de cette conservation réside dans la volonté de conserver dans le sol un pouvoir bactérien, enzymatique, microbien, mycélien... qui ont une interactivité bénéfique pour la vigne. C'est au final cette biodiversité que l'on retrouve dans la qualité du raisin.





Une orientation des rangs à 15h au soleil de façon à mettre les mêmes unités de rayon solaire sur la grappe d'un côté le matin et de l'autre l'après-midi.

Une grappe à 100% en contact avec le soleil développe davantage de qualité. Elle doit transpirer comme un sportif, 100 à 300 fois plus qu'une grappe protégée par les feuilles. A 15h, le soleil est au plus haut , à la verticale du feuillage et laisse la grappe se rafraîchir 2h ce qui lui évite le grillage.





Un travail sur la grappe unique

Travail de précision, la grappe va recevoir diverses interventions. Premièrement, un calibrage des bourgeons de même force et un comptage seront effectués afin d'effectuer une sélection et d'obtenir une floraison à 1 heure près et non établie sur 8 jours, mais également des grains mûrs à la même heure et non sur 15 jours.

Ensuite va venir un premier effeuillage, avant la fleur, pour habituer le raisin à souffrir au soleil. Viendra alors un deuxième effeuillage à la véraison pour éviter les maladies.

Une fois la grappe formée, est réalisé un premier calibrage et comptage des grappes. Chaque vin a son nombre de grappes déterminé, ainsi que le poids de chaque grappe (par exemple, 7 grappes de 300 grammes pour Château Bouscassé, 5 grappes de 250 grammes pour la cuvée La Tyre).

S'ensuit alors un deuxième calibrage, puis un troisième après la véraison (quand tous les grains sont rouges), où l'on enlèvera les grappes retardataires.

Résultat, 5 à 7 interventions, on est loin des vendanges vertes parfois médiatiques. Nous sculptons les grappes sur 200 ha, ce qui frise le livre des records.


L'Eau, Soigner la terre, Entretenir les paysages



Dépourvues d'industries et de villes petites ou grandes pour polluer l'air et l'eau sur 100 kilomètres à la ronde, les vignes bénéficient d'un environnement idéal sur lequel Alain Brumont va décliner sa méthode : à forces d'observations, de tentatives en tous genres et grâce à cette volonté de magnifier le terroir pour en tirer toute sa substance le vignoble s'exprime pour en tirer de très Grands Vins.



Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :